Lettre du président​

Evoluant, en 2017, dans une conjoncture économique nationale caractérisée par une baisse des revenus extérieurs, l’activité de l’expertise à l’instar des autres secteurs a été impactée négativement en matière de chiffre d’affaires. En effet, le chiffre d’affaires de la société SAE- EXACT a enregistré une régression de 6% par rapport à l’exercice 2016, passant de 785 millions DA en 2016 à 736 millions DA en 2017.Le portefeuille de la société  demeure tributaire du chiffre d’affaires issu de la  branche « expertise automobile » avec une part de 77%.  Ce constat doit favoriser  une réorientation de l’activité de l’expertise pour explorer d’autres segments d’activités avec, comme contrainte, une saturation à terme de l’expertise automobile. Dans ce contexte, l’objectif clé de la SAE-EXACT est d’être leader en matière d’expertise mais avec un portefeuille plus diversifié où le poids relatif de l’expertise automobile sera graduellement réduit au profit des autres segments de l’expertise.Les expertises médicales, l’expertise agricole et l’expertise des  risques industriels doivent constituer les fondements du développement futur de l’activité de l’expertise au sein de la société.
A notre sens, une attention très particulière doit être accordée aux risques agricoles dont la part reste marginale comparée au potentiel existant en termes d’exploitations, de production et en termes de financement consacré par les pouvoirs publics  à ce secteur stratégique. Les sociétés d’assurance déploient des efforts importants pour consolider leurs parts en assurances des risques agricoles dans leurs portefeuilles dominés jusqu’à présent par le risque automobile. Les nouveaux produits commercialisés par les sociétés du marché en assurances agricoles tant végétales qu’animales (assurance intégrale des céréales « Grêle, incendie et sécheresse », multi-périls oliviers, multi-périls vigne et multi-périls tomates industrielles) sont de nature à être développer par les sociétés d’assurance s’ils sont techniquement soutenus par une expertise de qualité  permettant de répondre  efficacement aux sinistres quasi certain dans ces types de risques. L’amélioration de la qualité des rapports d’expertises, la réduction des délais de transmission des PVE et une stratégie de communication efficace envers les partenaires doivent constituer les principaux piliers sur lesquels doit être basée la nouvelle politique de développement de la société.
Président Directeur Général – Abdelkader BAGHOUS